Pollution dans la Semois, l’ObsE en vigilance constante

L’efficacité de l’action citoyenne réside, entre autres, dans sa réactivité face à des problématiques environnementales. Plus de citoyens concernés et impliqués sont disséminés sur le territoire d’une commune, plus vite des incidents ou accidents dangereux pour la nature peuvent être anticipés, contrés, accompagnés ou, dans le pire des scénarios, signalés. 

À titre d’exemples, deux cas de figure (sans comparaison en termes de gravité) de ce début de weekend illustrent très bien cela. 

Ce vendredi 4 octobre, une équipe de l’ObsE était en repérage afin de mesurer l’étendue des placettes de renouée du Japon, cette plante invasive qui envahit toujours plus les berges de la Semois, notamment le long de « la coulée verte ». Tout cela dans le cadre du projet ObsE « Traque aux invasives »

Notre équipe est tombée sur une pollution aux hydrocarbures d’ampleur. L’ObsE a aussitôt lancé l’alerte, provoquant l’intervention de la Ville et des pompiers.

Il est à rappeler que dans le moindre doute en termes de suspicion de déversement de produits dangereux, il est essentiel de contacter dans les plus brefs délais le 112 ou/et la police de l’environnement au 1718 en évoquant aussi précisément que possible la nature du type de pollution.

Plus tôt ce jeudi, alors qu’un membre de l’ObsE était en repérage d’un tracé attractif en termes de biodiversité dans le cadre du projet « Les nettoyeurs de l’ObsE », une découverte fort désagréable a été faite. Il n’est pas rare de tomber sur des déchets en tout genre, mais pour cette fois le manque de civilité et d’éducation est plutôt flagrant. Notre membre est retourné sur place avec son véhicule afin de déposer ces déchets au Recyparc d’Arlon. 

De même si vous découvrez un dépôt sauvage, ou une zone généreusement jonchée de déchets, plusieurs solutions s’offrent à vous. Dans le cadre de déchets non dangereux, n’hésitez pas à vous retrousser les manches, très souvent il suffit de quelques minutes afin de rendre rapidement un bel endroit de nature plus propre. Si une zone s’étend sur une grande distance et que vous souhaitez agir, contactez l’ObsE à l’adresse mail nettoyeurs@obse.be , nous pouvons vous aider à organiser une marche de collecte. Vous pouvez toujours signaler un dépôt clandestin à la police de l’environnement au 1718.

L’ObsE, dans le concret… mais on s’en serait bien passé.

Notre environnement, notre nature à besoin de vous, de vos yeux, de vos idées et de votre implication et ce quelque soit le temps dont vous disposez pour cela. N’hésitez pas à rejoindre l’ObsE pour une réunion d’information. L’ObsE est actif dans bien des domaines et de manières différentes, vos préoccupations environnementales, quelles qu’elles soient sont les nôtres. N’hésitez pas à consulter notre agenda.

Intéressé.e par le projet, ou par d’autres projet de l’Observatoire de l’environnement?

X