“À deux coups de pédale”

Rédaction : Grégoire Botquin

Il existe, à quelques coups de pédale du centre-ville d’Arlon, un lieu de quiétude assez intéressant. Peu connu, mal connu ou tout simplement oublié, il est pourtant d’un réel attrait à beaucoup de points de vue. S’y rendre à vélo ou à pied permet d’apprécier le cadre à sa juste valeur.

Crédit photo : Botquin Grégoire

Marronniers, érables, sureaux, prunelliers ou tilleuls. Dorés, noirs, blancs, à petites feuilles ou à grappes. Ce n’est pas moins de 50 essences d’arbres différentes, réparties sur près de 2 hectares, que nous pouvons découvrir dans ce petit paradis sylvestre qu’est l’arboretum de Frassem.

Des panneaux didactiques permettent de déambuler tout en apprenant de la nature qui nous entoure. La végétation printanière y a fait son retour. Pâquerettes, pissenlits et la véronique petit-chêne dévoilent un splendide tapis de couleurs. Si les majestueux arbres sont les habitants les plus imposants dans ce parc, ce ne sont pas pour autant les seuls résidents de l’arboretum.

Crédit photo : Botquin Grégoire

Grenouilles vertes, têtards, libellules, mais aussi plantes semi-aquatiques se partagent la mare aménagée à leur intention en 2003 et profitent du soleil de cette fin d’avril. Abeilles, papillons et autres insectes y ont évidemment élu domicile. “L’hôtel à insectes” offre le gîte à tout ce petit monde; ichneumons, abeilles maçonnes et sauvages, guêpes fouisseuses, coléoptères… S’approcher raisonnablement des ruches permet également d’admirer le ballet d’abeilles en plein travail.

Mais assez parlé, allons donc nous balader (virtuellement) à l’arboretum de Frassem.

X