Anémone, Sylvie et toutes les autres!

Le printemps, ça ne dure pas toute l’année. Entre la fin de l’hiver et l’apparition des feuilles sur les arbres, quelques végétaux n’ont que très peu de temps pour réaliser leur cycle annuel. Pour eux, il s’agit de pousser, photosynthétiser, (se) féconder, produire des graines, préparer le cycle prochain en quelques semaines. Des super-plantes en quelque sorte ;=)

Anémone sylvie (Renonculacée)

Elles sont souvent très discrètes, mais elles forcent l’admiration. Ces plantes aux super-pouvoirs se réveillent puis, sans prendre le temps de paresser, réalisent leur cycle annuel à toute vitesse. C’est que le temps presse: les arbres vont bientôt produire de magnifiques feuilles… qui prendront toute la lumière. Du coup, pour elles, la rapidité, c’est une question de survie!

Quelques-unes ont fait ce choix: Petite pervenche (Vinca minor, Apocynacée), Ficaire (Ficaria verna, Renonculacée), Anémone sylvie (Anemone nemorosa, Renonculacée)… Aussi, si nous voulons admirer leurs fleurs, c’est maintenant… Très vite, ce sera trop tard!

Ah oui, pourquoi Sylvie? Facile: cette anémone vit dans les bois. D’ailleurs, beaucoup l’appellent “Anémone des bois”. Attention cependant, ce nom très sympathique cache une plante… toxique!

Écoutons Julien, qui nous résume leur stratégie:

X